Logo

Cyrano

Thierry Debroux

En bref

Cyrano d’après l’œuvre d’Edmond Rostand à Villers-la-Ville et au Théâtre Royal du Parc.

En pratique

! Le premier tour de l’audition de Cyrano aura lieu au théâtre Royal du Parc !

Le planning :

Répétitions au Parc à partir du 10 juin 2019.
Répétitions à Villers-la-Ville début juillet.
Première le 16 juillet, représentations jusqu’au 17 août (avec reports possibles).
Reprise des répétitions début septembre (à déterminer) + représentations jusqu’au 20 octobre au Parc.
Représentations du 5 au 10 novembre à Louvain-la-Neuve (Aula Magna) avec quelques répétitions avant.
Options les 22, 23 et 24 décembre à Wolubilis (Bruxelles).
Représentations du 17 décembre au 31 décembre au Théâtre de Liège.

A propos de Thierry Debroux

Thierry Debroux est né en 1963 à Bruxelles.

Acteur, auteur et metteur en scène, il est issu de l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle).

Il a été nommé directeur du Théâtre Royal du Parc pour succéder à Mr Yves Larec, et ce au 1er juillet 2011.

Thierry Debroux a les pieds sur terre, mais rêve de la lune et des étoiles. Après une formation de comédien, il prend la plume pour libérer des personnages du carcan réaliste. Pour libérer le rire et la gaieté… C’est un atelier d’écriture dirigé par Michel Vinaver qui lui donne l’impulsion décisive. Il y écrit sa première pièce, D’une. Aussitôt, il crée sa propre compagnie, le Théâtre Au Lieu. Les pièces de Thierry Debroux naissent du hasard de ses rencontres : rencontre de son histoire familiale (Termini Roma), rencontre d’une ville (Moscou Nuit blanche), d’un clown travaillant à l’hôpital pour les enfants malades (Le clown et l’enfant sombre)… Des chansons qu’il écrit pour Audrey Englebert aux comédies musicales qui le fascinent (il en écrit trois) ; des planches où il joue et met en scène, à l’association Repliq qu’il cofonde au sein de la SACD pour la promotion des auteurs dramatiques en Belgique, Thierry Debroux aime chiner. Pour s’étonner, pour surprendre le spectateur, il confronte les univers et les personnages jusqu’à ce que la réalité vacille. Ici commence un monde baroque…
Il est l’auteur d’une vingtaine de pièces dont la plupart sont publiées aux éditions Lansman. Son travail a été couronné par de nombreux prix (dont le prix du Parlement pour Le Roi Lune, le prix de l’Académie Royale de Littérature, le prix SACD-Lansman, le prix de l’Union des Artistes, le prix du Meilleur Auteur avec La Poupée Titanic en 2000).
Il a mis en scène une vingtaine de spectacles, dont sa pièce Termini Roma (prix du Meilleur Spectacle Jeune Compagnie), la création en français de Jascha de Yasmina Reza (prix du Meilleur Acteur pour Patrick Descamps), L’atelier de Jean-Claude Grumberg (3 nominations dont Meilleur Spectacle), Le tour du monde en 80 jours, Les Misérables, L’Odyssée, Dom Juan, Les Trois Mousquetaires, L’île au Trésor, ou encore Hamlet avec Itsik Elbaz.

Thierry Debroux - crédit photo Pili.be

Distribution

Rôles à pourvoir :

Monfleury + cadet
Le jeune homme + cadet
&
La distributrice + sœur Marthe
Lise + une sœur

Distribution connue :

Cyrano – Bernard YERLES
Roxane – Anouchka VINGTIER
Comte de Guiche – Eric DE STAERCKE
Christian – Damien DE DOBBELEER
Ragueneau – Michel PONCELET
Le Bret – Jean-Philippe ALTENLOH
La duègne + Mère Marguerite – Beatrix FERAUGE
Lignère + cadet – Olivier FRANCART
Vicomte de Valvert – Julien BESURE
Marquis + Carbon de Castel Jaloux – Jean-François ROSSION
Marquis + cadet + poète – Marc LEDOUX dit LAURENT
Brisaille + cadet + poète + musicien – Mickey BOCCAR
Un Bourgeois + poète + capucin – Michel GAUTIER
Bellerose + cadet – Cédric CERBERAT
Le mousquetaire + cadet – Anthony MOLINA-DIAZ
Le voleur + cadet + poète – William CLOBUS
Monfleury + cadet – CAS (pas encore distribué)
La distributrice + sœur Marthe – CAS (pas encore distribué)
Le jeune homme + cadet – CAS (pas encore distribué)
Lise + une sœur – CAS (pas encore distribué)
Mise en scène – DEBROUX Thierry
Assistanat – COUCHARD Catherine
Création lumières en juin 2018 (pour TRP) – LAUWERS Xavier
Scénographie – BRESMAL Vincent
Costumes – GUILLERAY Anne

Note d'intention

Cette pièce d’Edmond Rostand est une œuvre étonnante. Lorsque la pièce est créée, Ibsen a déjà écrit sa Maison de Poupée et Strindberg Mademoiselle Julie. Rostand, le moins qu’on puisse dire, n’est pas à la mode ou en tous cas ne suit pas du tout les courants réalistes ou symbolistes (Maeterlinck…) en vogue à l’époque.

Et pourtant Cyrano fait un carton absolu. La légende raconte que le jour de la première les applaudissements et rappels ont duré plus de trois heures. Toute la presse est élogieuse et le succès est toujours au rendez-vous depuis plus d’un siècle.

Je vous conseille vivement de voir ou revoir l’adaptation pour le cinéma de Jean-Paul Rappeneau avec Depardieu dans le rôle-titre. L’acteur français y est magistral.

Sans basculer dans la reconstitution historique et poussiéreuse, je serai néanmoins fidèle à l’époque, au niveau des costumes. Par contre, musicalement, je serais bien tenté d’aller puiser dans le répertoire pop contemporain et aussi dans la musique minimaliste et répétitive.

Pour monter Cyrano, il faut d’abord avoir trouvé l’acteur qui se glissera dans la peau de ce personnage mythique. La rencontre avec Bernard Yerlès sur Dom Juan s’était très bien passée et j’avais envie de retrouver cet acteur sur un plateau. Il est enchanté et excité par le projet.

J’aime le jeu concret, en action/réaction avec le partenaire. J’aime quand les acteurs me donnent à penser que ce qu’ils disent et ce qu’ils vivent sur le plateau, ils le font pour la première fois. J’aime les acteurs qui aident leurs partenaires en faisant des propositions de jeu qui appellent à une réaction. A aucun moment, le texte ne doit être information. Même si Rostand évite cet écueil la plupart du temps, il y a tout de même de-ci de-là des répliques dans lesquelles les personnages semblent informer le public plus qu’eux-mêmes. C’est par l’humeur, le point de vue, l’émotion… que l’acteur peut nous faire oublier cette dimension informative.

Je cherche des acteurs qui peuvent s’emparer d’une réplique en vers comme l’on monte sur un cheval. Si c’est la monture qui domine, le cavalier se retrouvera par terre. Il faut réinventer la réplique tout en laissant la musique du vers agir.

Nous allons jouer ce spectacle dans des espaces différents, avec des acoustiques très différentes. Je dois être certain que vous maîtrisez déjà bien la projection du texte. Etre juste et audible pour le premier rang des spectateurs comme pour le dernier demande une sacrée technique. Je sais que la plupart du temps, vous travaillez et jouez dans des petits espaces. Mais à Villers comme au Parc, une voix faible, une mauvaise articulation ne passent pas.

°°°C’est un double rêve que je réalise : mettre en scène Cyrano et créer un spectacle dans l’abbaye de Villers-la-Ville. °°°

Ile au trésor m.e.s Thierry Debroux

Préparation de la rencontre

Deux rôles masculins & deux rôles féminins sont à pourvoir pour cette rencontre :

Rôle de Montfleury (+ divers) :
L’un des garçons sera engagé pour jouer notamment le comédien Montfleury à qui Cyrano a interdit de paraître sur les planches, tellement il joue mal et déclame et surtout parce qu’il a fait les yeux doux à Roxane. Le personnage est décrit comme gros… Un « tonneau ». Si vous ne l’êtes pas, pas de problème. Mais servez-vous de coussins et autres accessoires pour paraître énorme. C’est un moment comique, kitch, ridicule. Il dit les vers avec une emphase exagérée, en roulant les « r ». Amusez-vous à me proposer une image forte visuellement.
L’acteur qui sera choisi pour ce rôle, fera bien sûr d’autres apparitions tout au long de la pièce.
Vous trouverez ICI la scène de l’audition si ce rôle vous intéresse. Il faut un partenaire qui joue Cyrano (à priori toute la scène en coulisses) et du monde pour faire le public. Amusez-vous !

Rôle du cadet de Gascogne (+ divers) :
L’autre garçon jouera notamment un cadet de Gascogne. Le partage des répliques des cadets n’est pas encore fait. La scène que je vous demande de travailler ne sera pas forcément celle que vous aurez à défendre. Un cadet de Gascogne c’est un militaire, proche du mousquetaire. Fort en gueule, l’accent gascon bien prononcé, cocardier, généreux…. Vous aurez à me donner toutes ces couleurs. Vous aurez donc à prendre l’accent gascon. Je vous invite à l’écouter dans l’une ou l’autre séquence du film Cyrano par exemple. Mais si vous tapez « accent gascon » sur un moteur de recherche, vous trouverez, j’imagine, tout ce qu’il faut. Le langage du corps est très important, surtout dans des espaces immenses comme Villers-la-Ville. Certains spectateurs vous verront de loin. Tout en restant naturel, vous aurez à assumer une silhouette, une gestuelle, une façon de se tenir au garde-à-vous, de marcher qui racontera quelque chose aux spectateurs du dernier rang. Vous devenez un militaire, habitué à l’exercice physique, à la bagarre, au panache. Vous portez un chapeau, une épée en permanence, des bottes. Tout cela aide évidemment à créer le personnage et sa gestuelle. Soyez inventifs !
La scène que vous trouverez ICI se passe à l’acte 4 au siège d’Arras, long et éprouvant. Tous sont fatigués, à bout de nerfs, affamés… Il faut s’imaginer les tranchées de la guerre 14-18. L’important est de bien créer l’ambiance. Imaginez-vous dans ce bourbier, sans rien dans le ventre depuis huit jours ! Trouvez les sensations corporelles justes.
Il faut un partenaire qui joue le rôle de Cyrano.

Rôles féminins :

Les deux actrices joueront au cinquième acte, l’une Sœur Claire et l’autre Sœur Marthe. C’est une scène de comédie. Les deux nonnes dénoncent à la Mère Supérieure les petits écarts/péchés de l’autre. J’aimerais que vous parveniez à créer l’ambiance d’un couvent… et que vous me fassiez croire à ces deux demoiselles qui ont choisi de renoncer à la vie, tout en goûtant de-ci de-là aux petits plaisirs de l’existence (gourmandise…).
C’est une scène à trois personnes. Il faut donc une autre fille qui donne la réplique en jouant Mère Marguerite.
Il n’y a pas d’indication particulière concernant l’âge ou le physique de ces deux sœurs. Leur caractère se dévoile à travers leurs répliques et leur comportement. Soyez inventives.

Vous trouverez la scène à travailler ICI

J’insiste sur l’importance que la scène soit comique et dynamique malgré le lieu. Le cinquième acte étant principalement dans l’émotion, Rostand introduit quelques bulles de comédie qui rendent la fin encore plus émouvante. Bien entendu je dois croire aux personnages. Il ne s’agit pas de basculer dans le burlesque ou le grotesque. La comédie s’appuie sur des caractères vrais.
L’une des actrices sera amenée à jouer la distributrice dans le premier acte. C’est une jeune fille qui vend l’équivalent des popcorns de l’époque avant le spectacle.
L’autre actrice jouera Lise, notamment dans le 2ème acte. C’est la jeune femme du vieux et truculent Ragueneau. Elle voit d’un mauvais œil que son mari invite tous les poètes du coin à manger gratis dans la boutique. Elle a un amant (un mousquetaire vantard).
Ces deux rôles ne nécessitent pas non plus un âge ou un physique particulier. Nous travaillerons ces personnages lors de la deuxième partie de l’audition. Je vous conseille de lire les scènes dans lesquelles elles apparaissent et d’imaginer déjà l’allure et l’humeur et le physique que vous lui donneriez.

Ce qui sera important dans le choix que je ferai (surtout par rapport aux rôles des nonnes), c’est que je puisse avoir un contraste entre les deux comédiennes. Essayez donc, dans la mesure du possible, lorsque vous préparerez la scène, de choisir une partenaire différente de vous

Conditions de participation

1. Être inscrit(e) au Centre des Arts scéniques, promotions ’16, ’17,’18
2. Être libre aux dates de travail (répétitions et représentations)
3. Être libre toute la durée du stage et arriver à l’heure
4. Nous avoir transmis votre CV (format pdf) et une photo actualisés (format jpg) au plus tard lors de votre inscription, si cela n’a pas déjà été fait
5. Respecter la date de clôture des inscriptions