Logo

Le Blasphème

Michel de Warzée

En bref

Intolérance et extrémisme religieux, une longue histoire

Clôture le 29/08/2019
Je m'inscris

Le chevalier de la Barre

François Jean Lefebvre, dit le Chevalier de la Barre, orphelin d’une famille de petite noblesse, a été recueilli très jeune par sa cousine, Anne Marguerite Feydeau, Abbesse de Willancourt, qui l’a élevé comme une mère dans son Abbaye. Il a une vingtaine d’années. C’est un garçon intelligent, cultivé, et qui participe activement à la vie intellectuelle de sa ville. Séduit par la pensée des philosophes comme Voltaire, Diderot ou Rousseau, il essaie de faire partager leurs idées autour de lui, et même à sa cousine, Abbesse certes, mais à l’esprit ouvert et à la beauté éclatante. Bien qu’il soit très jeune et qu’elle lui ait servi de mère, il est secrètement amoureux d’elle. Mais l’Abbesse, malgré ses idées avancées et sa sensibilité aux pensées nouvelles, ne peut le soutenir officiellement ni admettre qu’elle puisse être l’objet de ses désirs.
Un drame survient lorsque le Chevalier, qu’elle considère comme son fils, omet de se découvrir, un jour où il pleut, devant une procession du Saint-Sacrement. Aux yeux de l’Église, c’est un blasphème. L’incident aurait pu rester banal, si la hiérarchie catholique, se sentant de plus en plus contestée par les idées des nouveaux philosophes, n’avait pas cru bon de se saisir de ce prétexte pour faire un exemple contre ceux qu’elle considère comme des mécréants. Accusé de blasphème, le jeune Chevalier refuse d’admettre qu’il a commis un péché, et ne nie pas qu’il est sensible aux idées que l’Église condamne. Malgré tous les efforts que sa cousine – pourtant femme d’Église – fait pour le sauver, il est torturé, décapité et brûlé, un ouvrage de Voltaire cloué sur son buste.
Une statue lui est édifiée à Montmartre, devant la Basilique du Sacré-Cœur, et il est devenu le
symbole de la lutte contre toutes les intolérances religieuses.

Plus d’infos sur le contexte se trouvent ici.

En pratique

L’audition se déroulera à la Comédie Claude Volter : Avenue des Frères Legrain 98 à 1150 Bruxelles

Audition du 9 au 13 septembre 2019.

Lieu et dates de répétitions : Comédie Volter du 27 janvier au 3 mars 2020

Lieu et dates de représentations : Comédie Volter du 4 au 28 mars 2020

Production : Comédie Volter et la Coop asbl

A propos de Michel de Warzée

Après une candidature en philosophie et lettre, Michel de Warzée sort diplômé de l’IAD en 1968.
En 1971, il crée avec Claude Volter la « Comédie Claude Volter » a.s.b.l. (Théâtre à contrat
programme).
Depuis sa sortie, il a joué sur toutes les scènes bruxelloises et de la communauté française. Il a créé avec Marcel Delval, le groupe Animation-Théâtre, futur Varia. Il fut pensionnaire au Théâtre National de Belgique pendant 10 ans, dont il fut membre du Conseil d’Administration.
Il a été nommé Directeur de la Comédie Claude Volter en janvier 2003.
Il est administrateur du Théâtre des Doms en Avignon.
Il est professeur honoraire au Conservatoire Royal de Bruxelles et à l’académie de Woluwe-Saint-Pierre. Il est membre du jury de la Vocatio anciennement La Fondation belge de la Vocation. Il est membre effectif de la C.A.P.T.
Consultant en communication et administrateur de la société JIGAS Communication.
Il a obtenu l’Ève du Théâtre en 1987 pour « L’Empereur et l’Architecte » d’Arrabal, le Challenge Théatra pour « Chapitre II », le prix des amis du Théâtre National pour le rôle de Brecht dans « Hollywood-Hollywood » et le prix sourire pour « Chez Willy » (plus de 400 représentations).
Il a réalisé des mises en scène, entre autres, à la Comédie Claude Volter et au Rideau de Bruxelles.
Il a joué dans plus d’une trentaine de films et téléfilms, dont, « Le vélo de Ghislain Lambert » avec Benoît Poelvoorde, et « Palais Royal » de et avec Valérie Lemercier et Lambert Wilson.
Il y a peu, il a triomphé à Avignon, à Paris au Petit Montparnasse, en province belge et française, au Liban ainsi qu’à la Comédie Claude Volter dans « Meilleurs Alliés » de Hervé Bentégeat dans le rôle de Winston Churchill.

Michel de Warzée

Distribution

Jeu : Pascal Racan, Jules Churin, Stéphanie Moriau et Michel de Warzée

Texte : Philippe Madral

Costumes & décors : Renata Gorka

Lumières : Bruno Smit

Vidéos : en recherche

Mise en scène : Michel de Warzée

Assistanat mise en scène : à définir

Deux rôles : Margueritte et Marcotte Huissier sont à pourvoir pour les membres du Centre des Arts scéniques. 

Note d'intention

Il est toujours difficile de mettre sur papier ce que vous avez dans la tête et dans l’imaginaire. La pièce de Philippe Madral est d’une richesse et d’une actualité bouleversante.
· Sur l’intolérance religieuse
· Sur le fanatisme
· Sur l’amour
· Sur l’amitié
· Sur la justice
Tous ces grands thèmes seront abordés en amont avec les acteurs
Scénographiquement j’assumerai un travail très précis avec Renata Gorka, merveilleuse
d’invention et de modernité.
J’ai dans la tête toutes mes références de vie et de souvenirs : « les Rois maudits » extraordinaire sage de la télé française mais également le film de Ken Russell « Les Diables » véritable choc émotionnel en 1970. Le travail sera également basé sur la langue française et pas réduite à des onomatopées.
Jean-Claude Frison me conseillera pour la musique. Je n’oublie pas que je nourrirai mes
comédiennes et mes comédiens de 2 pièces que j’ai interprétées « Le neveu de Rameau » de
Diderot plus de 200 X et « Voltaire Rousseau » de J-F Prévôt.

La Barre, pour sa part, nie les faits qui lui sont reprochés. On trouve chez lui un exemplaire du Dictionnaire philosophique de Voltaire et trois livres licencieux

Préparation de la rencontre

L’affaire du chevalier de La Barre constitue, avec l’affaire Calas et l’affaire Sirven, une nouvelle occasion pour Voltaire et les philosophes des Lumières, au XVIIIe siècle, de lutter contre l’arbitraire du système judiciaire et de dénoncer l'obscurantisme des ecclésiastiques.

Conditions de participation

1. Être inscrit·e au Centre des Arts scéniques, promotions ’16, ’17, ’18

2. Être libre aux dates de travail (répétitions et représentations)

3. Être libre toute la durée de l’audition et arriver à l’heure

4. Nous avoir transmis votre CV (format pdf) et une photo actualisés (format jpg) au plus tard lors de votre inscription, si cela n’a pas déjà été fait

5. Avoir publié votre profil sur le site du Centre des Arts scéniques

6. Respecter la date de clôture des inscriptions

A propos de l'auteur

D’abord chercheur au CNRS et Docteur en Histoire, il abandonne l’Université et la recherche au début des années 70 pour se consacrer exclusivement à la création artistique, et, dans un premier temps au théâtre. Il obtient le Prix de l’Humour Noir avec une adaptation du Chevalier au pilon flamboyant (une comédie de deux contemporains de Shakespeare, Beaumont et Fletcher), puis codirige avec Jacques Rosner le Centre Dramatique du Nord pendant trois ans, y met en scène sa première pièce (Dehors dedans), et revient à Paris pour en mettre en scène trois autres.
Il se consacre à partir des années 80 à l’écriture de romans et de scénarios pour la télévision et le cinéma, avec notamment Michel Drach, Jean-Michel Ribes, Jean-Pierre Limosin, Patrick
Chesnais, Francis Girod, Philippe de Broca, etc. Il écrit ainsi une soixante de téléfilms, une
douzaine de films de cinéma, et sept romans, tandis que d’autres pièces dont il est l’auteur sont créées par Jacques Rosner (la Manifestation), Patrick Chesnais (Finalement quoi), François Perrot, etc. dans des théâtres publics (Odéon, Théâtre de l’Est Parisien) ou privés (Théâtre Montparnasse).
Après être resté un moment absent de l’écriture théâtrale, il y revient en 2014, avec la création de deux nouvelles pièces au Théâtre Montparnasse (la Colère du Tigre, Bankable).
La Comédie Volter a donné avec succès une nouvelle interprétation à la Colère du Tigre en 2016, et créera en Belgique l’une de ses toutes dernières pièces, le Blasphème.

Voltaire a ajouté à son Dictionnaire philosophique, devenu Questions sur l'Encyclopédie et considérablement enrichi, un article intitulé « Torture » dénonçant la violence infligée au jeune La Barre.