Logo

Audition, projet théâtral, texte de Carole Fréchette

19-06-2021

Info peau d'Elisa

En bref

Audition organisée au Quai 10 à Charleroi. Projet théâtral : La peau d’Élisa de Carole Fréchette. Résumé : Une femme... Lire l'article

Audition organisée au Quai 10 à Charleroi.

Projet théâtral : La peau d’Élisa de Carole Fréchette.

Résumé : Une femme seule, assise devant nous. Une femme de chair, d’os et de sang, qui se livre à un étrange rituel. Avec délicatesse, elle raconte des histoires d’amour. Des histoires vraies qui sont arrivées dans des lieux précis d’une ville précise. Elle insiste avec minutie sur tous les détails intimes : le cœur qui bat, les mains moites, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts. Tour à tour, elle évoque le souvenir de Sigfried qui était fou, de Jan qui voulait tout et tout de suite, d’Edmond qui l’attendait sous les arbres l’après-midi et aussi de Ginette qui était boulotte et d’Anna qui lui a dit les choses qu’on rêve d’entendre… Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son cœur, sa vie, sa peau en dépendaient. Peu à peu, à travers ses récits, elle révèle ce qui la pousse à raconter et livre le secret insensé qu’un jeune homme lui a confié, un jour, dans un café…

Note d’intention : En abordant ce texte, une vision dramaturgique s’impose : ces brides d’histoire écrites par Carole Fréchette semblent former un kaléidoscope manipulé à l’envi par l’auteure afin de donner aux spectateurs tout à la fois le suspens de la tension théâtrale, le suspens dans la conduite de certaines histoires et enfin, l’émotion de cette femme, Elisa, qui se livre en étant elle-même touchée dans sa propre chair – sa peau – par ces récits. Le texte sera dès lors joué par trois comédiennes et un comédien.
La volonté d’avoir plusieurs comédiennes sur scène traduit en outre l’envie de faire vivre la ville, de ne pas en faire une ville fantomatique où une femme esseulée raconterait des histoires. Ces histoires, c’est la vie qui se maintient, qui bouillonne. Nous voulons travailler également sur la notion de chœur pour retrouver l’homogénéité du seul personnage féminin et, surtout, nous voulons créer du mouvement sur scène (qui encore une fois rappellerait le mouvement de la ville), marquer le contraste entre les histoires qui semblent statiques et l’écriture très vivante. Les comédiennes seraient les histoires personnifiées, les réminiscences de ces histoires transmises et probablement déformées au fil du temps. Le rôle du comédien vient contrebalancer le récit des femmes, il est en quelque sorte le témoin de ces différentes histoires, il est le premier spectateur. Il est la clef du spectacle car il rappelle les hommes mentionnés dans les histoires mais surtout, il est à l’origine de la démarche de raconter. 

Profil recherché :

  • Formation théâtrale professionnelle exigée
  • Rôle du jeune homme et rôles polyvalents : artiste, agressif, sauvage, aspect rassurant, mystérieux
  • Travail corporel à envisager
  • Fin de la vingtaine, début de la trentaine (mais l’équipe reste ouverte)
  • 1,80 m minimum (mais l’équipe reste ouverte)
  • Répétition hebdomadaire ou bihebdomadaire sur la région de Charleroi
  • Payé à la prestation (projet en construction : à ce stade de la création, nous ne pouvons assurer une rémunération pour les répétitions mais nous garantissons le remboursement d’une partie des frais de déplacement pour celles-ci)
  • Recherche de budget en cours
  • Première en mars 2022 (11-12-13 mars) théâtre de la Ferme Martinrou, Fleurus

Audition (filmée) :

  • Proposer une lecture interprétée du rôle du Jeune homme des pages 16 à 19
  • Proposer une improvisation libre en lien avec l’un des personnages (Sigfried, Jan, Le jeune homme)
  • Raconter une histoire d’amour (réalité ou fiction), face caméra

Informations sur les personnages à aborder:
Sigfried : assez petit, pas vraiment beau mais différent – vêtement coloré – extravagance – folie – fou – peint des poissons – avait des idées – violent, impulsif – tendre – intense – pressé, excité.
Concours de celui qui va le plus loin dans l’extravagance niveau vestimentaire (il portait des vêtements colorés : chemise de pirate, pantalon bouffant, veste bariolée)
Il se baignait dans les piscines privées la nuit
Il a enlevé le toit de son auto
Il a peint des milliers de petits poissons sur les murs
Il frappait. Ils se battaient. Il lançait les vêtements par la fenêtre. Il criait. Il embrassait mes larmes
Il était trop. Il avait trop de projets, d’idées, d’amis, buvait trop de bières
Il était fou

Jan : fou – beau – faire l’amour, transpire le sexe, aime la diversité
Il travaille dans le cinéma (technicien ?)
Il s’est déshabillé et est entré dans mon bain sans y être invité
Il fait l’amour tout le temps, dans toutes le pièces, dans toutes les positions. Il aime la diversité
Il a entrainé la fille dans un grand trou de travaux place Saint-Géry à 3h de l’après-midi et lui a fait l’amour

Jeune homme : calme – simple – « courageux » – peu confiance en lui – cultivé ? – fébrile, ému – décidé – fêlure (par rapport à sa peau qui pousse), peur
Il raconte des histoires d’amour

En pratique

Audition organisée le samedi 19 juin entre 10h et 18h
au Quai 10
(Quai Arthur Rimbaud 10, 6000 Charleroi). A 5 minutes de la gare de Charleroi à pied.

Rendez-vous de 20 minutes à prendre avec le porteur du projet au 0478 222 370
Benoît Anciaux