Logo

Ce qui restera

Héloïse Meire

En bref

« Ce qui restera » est une fable sur l’avenir de notre humanité et sur son rapport à la possession.

Clôture le 25/09/2020
Je m'inscris

La compagnie What’s Up et la trilogie « L’objet de mon attention »

What’s Up est une compagnie théâtrale formée autour de la collaboration entre Héloïse Meire, comédienne et metteuse en scène, et Cécile Hupin, autrice, scénographe et performeuse. A ce jour sont issus quatre spectacle de la compagnie : Babel Ère, Dehors devant la porte, Amazone, et le dernier, Is there life on Mars ?, créé à partir d’interviews avec des personnes autistes et leurs proches, qui a reçu le prix du meilleur spectacle 2016-2017 et a été labelisé « spectacle d’utilité publique» . La compagnie a également mené un projet avec des citoyen·nes non-professionnel·les, une installation performative et des stages pour divers publics. Le travail d’enquête, l’écriture, le travail de plateau, la scénographie et le travail visuel et sonore sont autant d’aspects qui s’influencent les uns les autres, dans une constante dynamique de recherche. Soucieuse de diversifier les formes et les publics, la compagnie a décidé de s’atteler pendant les années 2019-2020-2021 à un vaste projet sur la thématique du rapport de l’être humain aux objets, qui se décline sous trois formes artistiques. Après l’installation performative L’Objet de mon attention I : Tout ce que je possède créée au Festival XS en mars 2019 au Théâtre National et la performance L’objet de mon attention II : Êtres et Avoirs qui aura lieu au Musée des Beaux-arts de Tournai en janvier 2021 avec une trentaine d’adolescent·es, le troisième volet, le spectacle Ce qui restera, verra le jour en octobre 2021.

Site web de la compagnie : www.compagniewhatsup.com

En pratique

Audition:

du 5 au 9 octobre 2020  au KJbi, Rue Kessels 18 – 1030 Schaerbeek.

L’audition se fera avec la metteuse en scène et l’autrice pour un premier tour du lundi au mercredi (1h30 par groupe) et un second tour les jeudis et vendredis.

Dates et lieux de répétitions:

« Laboratoire 1 » du 9 au 13 novembre 2020 à Bruxelles

« Laboratoire 2 » du 8 au 12 février 2021 à Bruxelles

Répétition à Tournai (logement sur place) du 31 mai au 6 juin 2021

Répétition à Bruxelles du 9 aout au 10 septembre 2021

Répétition à Tournai (logement sur place) du 13 septembre au 4 octobre 2021

Représentations:

Du 5 au 7 octobre 2021 à Tournai (Maison de la culture/maison de création)

Du 10 au 15 octobre 2021  à Ottignies (Atelier théâtre Jean Vilar au centre culturel d’Ottignies)

A Bruxelles au théâtre Varia pour 10 représentations en octobre-novembre, à préciser (être à ce stade libre sur toute la période d’octobre et de novembre 2021).

Merci de ne vous présenter à l’audition que si vous êtes entièrement disponible aux dates de laboratoires, de répétitions et de représentations.

A propos de Héloïse Meire

Après un master en langues et littératures germaniques, Héloïse étudie à l’IAD en section théâtre. Elle se forme également lors de stages de mouvement et de manipulation de marionnettes ainsi qu’un stage comme assistante à la direction au KVS. A sa sortie d’école, elle fonde la compagnie What’s Up avec Cécile Hupin au sein de laquelle elle travaille comme metteuse en scène. Elle met en scène et joue également pour d’autres compagnies, dans le théâtre jeune public et dans le théâtre adulte, notamment avec la compagnie Point Zéro, avec qui elle a tourné à l’international. Héloïse donne également des ateliers de théâtre et de marionnettes pour adolescent·es et adultes et a initié plusieurs actions de médiation autour de l’inclusion au théâtre. Cette saison 2020-2021, elle jouera dans « Méduse.s » avec le collectif La Gang au théâtre de Liège et au théâtre Les Tanneurs et créera avec trois artistes de différentes disciplines artistiques (vidéo, photographie et art plastique) et une trentaine d’adolescent·es la performance « Êtres et Avoirs », deuxième volet de la trilogie « L’objet de mon attention ».

Héloïse Meire et Cécile Hupin

Distribution

Deux rôles sont ouverts aux membres du Centre des Arts scéniques.

Conception: Cécile Hupin et Héloïse Meire
Mise en scène: Héloïse Meire
Texte: Cécile Hupin
Avec: Gwen Berrou, Fabrice Rodriguez, Isabelle Wéry et deux comédien·nes du CAS.
Création sonore: Guillaume Istace
Création Lumière: Jérôme Dejean

Production: un spectacle de la compagnie What’s Up, en coproduction avec la Maison de la culture de Tournai/maison de création et l’Atelier Théâtre Jean Vilar. Autres coproductions en cours.

Note d'intention

L’histoire se déroule dans un immeuble bâti au milieu d’une immense étendue d’eau et dans lequel co-habitent sept personnes. Ce jour-là, la terre, la lune et le soleil sont parfaitement aligné·es, et comme tous les dix-huit ans se profile la marée du siècle. Mais, cette fois-ci, la menace semble particulièrement grave et le bâtiment risque d’être enseveli. L’eau commence à monter, et nos habitant·es n’ont pas d’autre choix que de se préparer à partir sur une embarcation de sauvetage. Comment choisir ce qui sera emporté et ce qui restera, alors que chacun·e a un attachement bien singulier à ses objets ? Des choix vont devoir être faits, non sans conséquences…
« Ce qui restera » est une fable sur l’avenir de notre humanité et sur son rapport à la possession.

Le texte, en cours d’écriture, se déroule dans un univers imaginaire. Toutefois, l’important travail de recherche documentaire effectué pour les deux projets précédents de la trilogie « L’objet de mon attention » inspire cette narration. Nous avons en effet rencontré de nombreuses personnes qui avaient des rapports très spécifiques à leurs objets, au besoin de matérialité et à la consommation, et avons récolté de nombreuses histoires étonnantes.

Nous voudrions que ce spectacle pose davantage de questions qu’il n’apporte de réponses quant aux mécanismes qui nous poussent à nous entourer et nous départir d’objets et qui, par un effet domino, ont un impact sur le monde qui nous entoure. Si notre spectacle aborde la fin de notre humanité, nous souhaitons le teinter d’humour et de poésie. Depuis que nous menons la trilogie « L’objet de mon attention », nous nous inspirons de nombreux artistes plasticiens ayant travaillé sur la thématique du rapport de l’être humain aux objets, notamment Erwin Wurm, Ursus Wehrli, Peter Menzel, Marc Jenkins, Lor-K, Annegien Vandoorn, Kate Mcintosh, Alexandros Vasmoulakis, … (cfr quelques photos sur cette page), et souhaitons continuer à allier recherche théâtrale et plastique.
La compagnie a pour habitude de mener plusieurs laboratoires de recherche avant la phase de répétitions à proprement parler. Ainsi, le travail de texte et le travail de plateau seront en constant aller-retour, en laissant une part importante à la recherche visuelle et sonore.

Ayant conscience de sa propre finitude, l’Humain avait peur. Mais un jour, bien décidé à chasser cette peur qui le paralysait, il prit une pierre et il la tapa contre une autre pierre. Celle-ci devenue tranchante, il venait sans le savoir de créer le tout premier objet. Ainsi armé, il se sentit moins vulnérable, et il vit que cela était bon.

Préparation de la rencontre

Deux rôles (un masculin et un féminin) sont à pourvoir pour jouer deux habitant·es de l’immeuble: un·e parent·e d’un bébé et un·e personne minimaliste férue de technologie. Il y aura plusieurs scènes dialoguées mais nous accordons également une grande importance au travail physique/visuel du spectacle, nous serons ravies que les  circacien·nes puissent y participer .

I. Préparation d’une scène de la pièce, en cours d’écriture. La scène se déroule alors que l’alerte de la marée a été donnée et que chaque habitant·e de l’immeuble se prépare à partir. Les deux personnages sont

– un·e parent·e d’un bébé, très préocuppé·e par le fait d’emporter tout le nécessaire pour son enfant.
– une personne vivant avec très peu d’objets, dépendant·e des nouvelles technologies.

Les deux rôles à pourvoir peuvent chacun être interprétés par un homme ou une femme. Si vous n’avez pas de partenaire pour préparer la scène, il vous sera possible d’improviser avec quelqu’un·e sur place. Nous vous demandons d’apprendre les deux rôles, car vous serez susceptible d’interpréter chacun des deux rôles avec un·e autre participant·e lors de la rencontre.

Nous apporterons pour l’audition toutes sortes d’accessoires que vous pourrez utiliser pour la scène (landau, valise, objets de bébé, etc.). Libre à vous d’amener vos propres accessoires.

II. Une proposition scénique (scène visuelle, chorégraphiée, acrobatique, détournement d’objet(s), installation, …), sans parole (mais éventuellement avec bruitages/musique, …) de 3 à 5 minutes, vous mettant en scène dans un rapport singulier avec un/des objet(s).

Lors de la rencontre, nous vous demanderons également de vous présenter, et de nous parler de votre univers et de vos rêves théâtraux. Si vous parlez une langue étrangère, jouez d’un instrument de musique, ou pratiquez un hobby particulier lié d’une manière ou d’une autre à un objet, n’hésitez pas à le signaler.

Conditions de participation

1. Être inscrit·e au Centre des Arts scéniques, promotions ’17, ’18, ’19 et avoir publié votre profil

2. Être libre aux dates de travail (répétitions et représentations)

3. Être libre toute la durée de l’audition et arriver à l’heure

4. Avoir lu et accepté de respecter le règlement des rencontres professionnelles

5. Respecter la date de clôture des inscriptions au 23 septembre minuit (= 24 août heure 0)

6. Si vous annulez après le vendredi (17h) qui précède le premier jour de l’audition, il faudra en justifier la raison.

A propos de l'auteur

Après deux ans d’interprétation dramatique à l’IAD, Cécile a étudié la scénographie à La Cambre. Elle a ensuite travaillé pour différentes compagnies théâtrales comme scénographe et dramaturge, principalement pour la compagnie What’s Up. Elle a également développé des installations et des performances avec des personnes d’horizons divers (enfants à l’hôpital, personnes en maison de repos,…) en partant de leur vécu et de leur réalité sociale. En 2018, elle redécouvre l’écriture au travers d’ateliers menés par Isabelle Wéry. En 2018, elle publie sa première nouvelle « Pizza » aux éditions Lamiroy. En 2019 elle remporte le Grand Prix de la nouvelle de la Fédération Wallonie Bruxelles ainsi que le Prix RTBF pour « Au trou du blaireau » et publie également la nouvelle « Boumboum ». Elle est en cours d’écriture de son premier roman. Il semblait tout naturel vu sa récente reconversion en tant qu’autrice qu’elle prenne en charge l’écriture du prochain spectacle de la compagnie What’s Up, troisième volet de la trilogie L’objet de mon attention.